archives

Les tables de conversion

Vous êtes ici : Compoix et cadastre XIVème-XIXème siècle / Introduction / Mesures agraires du Tarn / Les tables de conversion

Annuaire du Tarn, 1913

 

Le Tarn n'échappe pas à la chronologie traditionnelle des travaux sur les mesures anciennes (pour une présentation d'ensemble : GUYOTJEANNIN 1987) : temps des premières tables de conversion de l'époque révolutionnaire avec le Tableau des anciennes mesures du département du Tarn... (ASSIOT, PAULIN AN VI). Ce tableau est complètement dépassé, après la fixation du mètre définitif, par le remarquable travail de L.-S. Lenormand, également professeur à l'Ecole centrale, remplaçant d'Assiot dans une nouvelle Commission des poids et mesures (LENORMAND AN X). Il existe d'autre part un registre manuscrit de conversion, coté XII M8 26, d'époque révolutionnaire, dont les données sont cohérentes avec celles de Lenormand.

Puis, sous la monarchie de juillet, une nouvelle vague de tables de conversion arrive, avec l'obligation définitive du système métrique : ANNUAIRE DU TARN 1833 et BOUSQUEL 1840.

 

La parole est ensuite aux érudits, avec le précurseur Elie A. Rossignol qui traite des mesures de chaque localité dans ses monographies communales de l'arrondissement de Gaillac et du canton de Lautrec (ROSSIGNOL 1883) ; Louis de Santi et Auguste Vidal tentent ensuite une première synthèse départementale (VIDAL, SANTI 1896). Charles Portal vient enfin avec le tableau critique sur "Les anciennes mesures agraires du Tarn"  (ANNUAIRE DU TARN 1913). Il faut citer aussi l'intéressant article de Théodore Bessery, provoqué par l'étude de Charles Portal, "Les anciennes mesures agraires de Lavaur",  (REVUE DU TARN 1914).

 Mentions légales Plan du site