archives

Un miroir déformant

Vous êtes ici : Compoix et cadastre XIVème-XIXème siècle / Introduction / Histoire des compoix / Les compoix, source d'histoire / Un miroir déformant

Compoix de Cahuzac-sur-Vère, 51 EDT CC 6

L'utilisation des compoix par les historiens comporte de grandes difficultés. Ce sont en effet des documents fiscaux qui ne décrivent pas toute la réalité. Nous avons déjà signalé ces difficultés : BIGET 1989.

Il résulte de toutes ces considérations qu'on ne peut guère connaître par les compoix la composition exacte des fortunes ni mesurer le rapport de la richesse mobilière au patrimoine immobilier. Cela d'autant plus que l'impôt est payé dans la communauté où les biens assujettis se localisent. On ignore ainsi, le plus souvent, les possessions des membres d'une communauté hors du territoire de celle-ci. C'est le cas à Albi. Les compoix ne donnent qu'une image floue de la richesse des familles et de l'économie. Il faut s'en accommoder. Ils procurent, malgré tout, une masse de renseignements exploitables.

 Mentions légales Plan du site