archives

Histoire et utilisation des compoix médiévaux

Vous êtes ici : Compoix et cadastre XIVème-XIXème siècle / Introduction / Histoire des compoix

Cathastre d'Albi, 1525-1526, 4 EDT CC 15

Jean-Louis BIGET

Centre d'histoire urbaine

E.N.S. de Fontenay / Saint-Cloud

 

Les cadastres anciens - ou compoix - première forme des matrices cadastrales actuelles, constituent une source de première importance pour l'histoire quantitative des sociétés médiévales et modernes. Ils fournissent des séries essentielles de données sur la langue, l'onomastique, la démographie, l'économie, la hiérarchie des fortunes, l'occupation du sol et le paysage urbain ; ils éclairent également le système fiscal qui les a suscités (bilan général dans BIGET, HERVE 1989. Elisabeth CARPENTIER prépare un ouvrage sur les cadastres médiévaux pour la collection "Typologie des sources du Moyen Age occidental").

L'exploitation des documents conservés dans les archives passe par un repérage aisé et par des répertoires spécialisés. Les inventaires numériques traditionnels rendent de grands services aux historiens, mais les inventaires thématiques leur sont indispensables pour des recherches spécifiques. Le répertoire, par régions, des sources de l'histoire économique du Moyen Age, entrepris à l'initiative de Robert-Henri Bautier, facilite la tâche des chercheurs (BAUTIER, SORNAY 1968-1974 et BAUTIER, SORNAY 1984). De même le "Répertoire des délibérations et des comptabilités communales (1982)".

Un inventaire des compoix devrait rendre des services identiques. D'autant que le caractère massif des registres cadastraux a, sans aucun doute, freiné leur utilisation. Une avancée dans ce domaine postule un traitement par l'informatique et l'élaboration de programmes susceptibles de s'appliquer au plus grand nombre possible de registres. Pour cela, il faut pouvoir établir rapidement les parentés et les divergences structurelles affectant une série de cadastres. L'existence d'inventaires systématiques s'avère absolument indispensable pour l'aboutissement de ce travail. Le Centre d'histoire urbaine de l'E.N.S de Saint-Cloud en a lancé le projet pour la France méridionale dès 1983. Malgré l'appui de la direction des Archives de France, la réalisation s'en est trouvée freinée, faute de moyens en personnel, et les dossiers rassemblés, demeurant incomplets, n'ont pu donner lieu à publication.

Il est donc particulièrement bénéfique que le besoin ait été perçu par une équipe au dynamisme exemplaire. On doit une vive reconnaissance à Jean Le Pottier, directeur des Archives départementales, d'avoir pris l'initiative de faire dresser pour le Tarn l'inventaire des cadastres antérieurs à 1789. On souhaite que ses confrères et amis des régions méridionales suivent rapidement la même voie.

L'étude et les cartes élaborés par Jean Le Pottier sur les mesures en usage dans l'Albigeois avant la Révolution comportent, elles aussi, de riches enseignements.

Au total, cet inventaire et ses annexes procurent aux chercheurs un appui solide et commode. Grâces en soient rendues à ses auteurs. Ils présentent une contribution majeure à l'histoire des cadastres.

 

 

 Mentions légales Plan du site