archives

Introduction

Vous êtes ici : Compoix et cadastre XIVème-XIXème siècle / Introduction

Version papier de l'inventaire

 

Cet ouvrage est né de la conjonction de multiples facteurs : le souhait d'accompagner la publication du Répertoire numérique de la sous-série 3P (cadastre d'Albi, Conseil général du Tarn, 1992) d'une étude et d'un catalogue des documents qui ont précédé le cadastre napoléonien ; le désir de lancer l'équipe des Archives départementales, après le travail collectif et stimulant de Communes du Tarn (dictionnaire de géographie administrative, paroisses, étymologie, blasons, bibliographie, Albi, Archives & patrimoine, 1990, lxiii-629 p., carte), sur un autre chantier permettant d'aborder une période antérieure de la vie de notre département ; la chance de pouvoir y associer Louis Malet, érudit bénévole qui a mis toute sa connaissance des terroirs tarnais, sa force de travail et sa jeune ardeur au service de l'entreprise, ainsi que deux jeunes chercheurs, Françoise de Cazanove et Patrick Fassina, dont l'enthousiasme et la méthode ont eu raison de toutes les difficultés d'un long travail de collecte et de dépouillement ; la volonté enfin d'offrir à Jean-Louis Biget, au moins pour son département, l'inventaire des compoix dont il avait lancé l'entreprise dès 1983, et de profiter en retour de toute son érudition.

Débutée fin 1990, cette enquête s'est précisée rapidement. Il s'agit d'un catalogue collectif des documents servant à asseoir l'impôt foncier des origines jusqu'au lancement du cadastre napoléonien, c'est-à-dire des années 1340 aux années 1840. Cinq siècles pour lesquels ces estimes, compoix, brevettes, états de sections et matrices de rôle... constituent une source essentielle de l'histoire sociale, de l'évolution topographique, de la toponymie... des communautés tarnaises.

Ce catalogue, comme tout travail archivistique, est conçu comme une invitation à la recherche. Bien que la grille de dépouillement ait été réalisée de façon assez généreuse, il n'a nulle prétention à épuiser le sujet, il défriche un terrain qui reste à labourer. Inutile de préciser que ses auteurs sont parfaitement conscients - et espèrent très vivement - que tous les documents existants n'ont pas été analysés. Sur les 53 compoix existant en mairie en 1889 et disparus depuis, sur les centaines de compoix réalisés du XIVe au XVIe siècles et n'ayant jamais figuré dans les récolements, peut-être certains pourront-ils faire leur réapparition.

Ce catalogue est introduit par les présentations critiques de Jean-Louis Biget et Louis Malet. L'exploitation de ces documents encore trop peu connus devrait en être rendue beaucoup plus facile. Je l'ai accompagné d'un tableau des mesures agraires anciennes, qui pourra remplacer commodément pour les chercheurs les tables de conversion de Lenormand, Bousquel ou Portal, maintenant épuisées. Ont été également publiés les compoix diocésains d'Albi, Castres et Lavaur, qui permettent d'apprécier le pouvoir fiscal. S'agissant d'un impôt de répartition autoritaire et immuable, il faudrait dire plutôt "tolérance fiscale" de chaque communauté, et donnent la possibilité de les comparer.

Dire la dette que les utilisateurs de cet instrument de travail devront à ceux qui, au sein des Archives départementales, y ont travaillé, est une joie. J'ai déjà cité l'efficacité de Françoise de Cazanove et Patrick Fassina ; mais il faut rendre hommage aux concours de Joël Bercaire, de Jean-Marie Bossebœuf, de Françoise Cayre, de Christian Marc, de Nathalie Roque qui, tous, à un titre ou à un autre, ont contribué à la publication. Il est rigoureusement exact de constater que cet ouvrage n'aurait jamais vu le jour sans Francine Bénézech, qui a assuré le secrétariat de rédaction et la maquette.

Je remercie enfin la Direction des Archives de France qui a subventionné et le Conseil général du Tarn qui a financièrement permis ce travail dont l'ambition est de donner à voir, donner à comprendre, donner à travailler à tous ceux, et ils sont de plus en plus nombreux, qui souhaitent se pencher sur nos origines.

 

 Jean LE POTTIER, 

 Directeur des Archives départementales du Tarn

 Mentions légales Plan du site